Dépression

depression

Elle concerne beaucoup de monde et pourtant beaucoup ne consultent pas, alors qu’il serait plus simple de se faire aider quelques heures par mois, plutôt que de s’enfoncer des mois durant dans la douleur jusqu’à l’épuisement. Vous qui souffrez peut-être de ce mal de vivre, donnez-vous la possibilité de vous écouter une fois pour toutes, afin de vous entendre vous dire ce dont vous avez besoin pour aller bien. Personne d’autre que vous-même ne savez pourquoi vous êtes malheureux, pourquoi l’envie de vivre et de vous réjouir vous a quitté.

Personne mieux que vous-même ne peut vous rendre ce sourire que vos proches et vos amis désespèrent de voir renaître un jour. Ne restez pas dans votre noirceur, acceptez d’en sortir, même si vous pensez ou êtes persuadé que cela n’y changera rien, essayez et vous verrez.

Parfois, c’est quand on pense qu’il n’y a plus rien qui peut nous sauver que la bouée sur laquelle on peut s’appuyer apparaît. Arrêtez de vous débattre pour ne pas couler. Accrochez-vous à cette bouée et laissez-vous porter. Plus vous résisterez au courant qui vous entraîne au large, plus vous vous éloignerez de la berge qui vous attend. Comprenez que c’est en allant dans le sens du courant que vous arriverez jusqu’à la source et que vous pourrez vous y désaltérer. De plus, la mer rejette toujours à terre ce qui a dérivé. Votre île vous attend vous aussi, quelque part au milieu de votre océan de larmes. Alors ne laissez pas passer votre chance de rejoindre en vous-même ce petit coin de paradis où tous vos souhaits endormis et vos vœux les plus chers sont là à vous espérer venir.

Si vous avez besoin de parler parce que ce texte vous a touché, alors prenez votre téléphone et appelez-moi, je pourrai vous aider à faire les autres pas qui vous séparent de vous-même et de votre cœur.

Pour me joindre, composez le 06.01.20.54.40.